Accueil > Tous les numéros > Numéro 43 > L’HEURE DU CHOIX DE MAGATTE LO



impression Imprimer

Ethiopiques n° 43
revue trimestrielle de culture négro-africaine
4e trimestre 1985 volume III n°4

Le Président Magatte Lô vient de publier un livre, L’Heure du Choix, où il relate les événements du 17 décembre 1962.
Abdou Diouf, Léopold Sédar Senghor, Amadou Cissé Dia, Daouda Sow, Djibo Kâ... réagissent
.

Je me réjouis de vous voir ainsi relater les événements du 17 décembre 1962 dans lesquels vous avez été impliqué au premier plan. Vous avez écrit ce livre sans passion ni esprit de polémique, guidé uniquement par le souci de raconter un fait historique et surtout de dévoiler le sens de votre choix à une période secouée par une grave crise de nos institutions républicaines.
C’est pourquoi votre livre plus qu’un document historique a la valeur d’un credo.

Abdou Diouf

* * *

Je l’ai lu, ce livre, et le crayon à la main. J’ai beaucoup apprécié votre lucidité cette objectivité qui nous montre les hommes tels qu’ils sont, amis ou adversaires, avec leurs qualités et leurs défauts.

Je suis persuadé que L’Heure du Choix restera, dans l’Histoire du Sénégal, comme un ouvrage essentiel, voire modèle. D’autant qu’il est bien écrit, sans les formules ampoulées et passe-partout, dont les africains sont, hélas trop souvent friands.
Veuillez croire, mon Cher Président, à l’assurance de mes pensées amicalement fidèles.

L.S. Senghor

* * *

J’ai lu, relu, avec un intérêt passionnant, votre livre L’Heure du Choix qui apporte un incomparable et authentique témoignage et un éclairage particulièrement saisissant à la crise historique de décembre 1962.
A ceux qui ont consciemment ou inconsciemment ignoré cette époque de notre itinéraire politique, ce livre est venu à son l’heure pour rétablir les faits à leur juste dimension.
Je vous en félicite d’autant que j’ai été acteur de cette période héroïque, mais à un autre niveau membre du Gouvernement du Sénégal et ancien BDS.
C’est à ce titre que votre ami pourra vous apporter, si vous le désirez, quelques éléments fondamentaux qui se situent à la naissance du BDS, et singulièrement à son Congrès constitutif de 1949, à Thiès, au cours duquel j’ai été désigné rapporteur de la commission de Politique générale.
S’agissant plus particulièrement de la crise de 1962, je ne puis que louer votre objectivité.

Amadou Cissé DIA

* * *

J’ai trouvé, ce matin, sur ma table de travail, ton livre L’Heure du Choix - inutile de te dire que je l’ai lu d’un trait. j’ai éprouvé un sentiment de fierté autant que pour une partie importante, j’ai partagé, intimement et profondément, les événements.
Les faits qui y sont relatés le sont avec sobriété mais avec exactitude et élégance. Le jour, où, devant faire par voie rétrospective le bilan de ma carrière politique, je retrouverai certainement la part importante que tu as prise dans mon cheminement de l’U.D.D. à nos jours. La part d’admiration que j’ai toujours eue pour l’homme de principe et de courage aura été un des éléments déterminants. Je garde toujours la fierté d’avoir été à ton Ecole et de t’avoir servi pendant tant d’années.
Permets au jeune frère et à l’ami de te féliciter pour le même courage et la même lucidité qui transparaissent à travers ses souvenirs.
Nous continuons toujours le combat pour la démocratie, la lutte dans le courage et l’honneur pour le triomphe de notre idéal.

Daouda Sow

* * *

Je vous présente mes félicitations pour le nouvel éclairage qu’en tant qu’acteur vous donnez à des événements qui ont marqué la vie politique de notre pays.

Seydou Madany Sy

* * *

Ce livre est un important document historique d’une très grande portée, en particulier pour les hommes de ma génération. Il prouve, également, que notre Parti plonge ses racines, profondément, dans le socle indestructible des masses populaires sénégalaises qui lui ont toujours fait et qui continuent de lui faire, fortement, confiance.

Djibo Kâ

* * *

C’est avec beaucoup de plaisir et un grand intérêt que j’ai lu L’Heure du Choix. C’est un livre admirablement bien écrit et très riche d’enseignements pour quelqu’un de ma génération.. Vous avez eu le mérite d’éviter l’obstacle du subjectivisme et de l’auto-satisfaction pour respecter les principes d’écriture qui font les grands mémorialistes.
Néanmoins, votre récit retrace correctement votre itinéraire digne de respect et campe bien votre personnage qui avait déjà acquis mon admiration et ma sympathie.
C’est heureux qu’en ces moments d’évolution intense de nos sociétés, que quelqu’un comme vous, arrête le cours du temps pour nous rappeler les vertus cardinales qui ont fait le prestige de notre peuple et la renommée de notre pays.

Alioune DRAME
Rédacteur en Chef du « Soleil »

* * *

J’ai été très impressionné par l’ensemble des événements que vous relatez et très admiratif du courage dont vous avez fait preuve dans cette dramatique séance du 17 décembre à l’Assemblée nationale du Sénégal, au moment où le peloton de gendarmes du Lieutenant Ndiaye avait reçu l’ordre d’envoyer ses grenades dans la salle de séance.
Votre intervention miraculeuse à la radio de Rufisque aura finalement été l’élément décisif qui aura permis de faire basculer la situation.
J’avoue que j’ignorais tout de ces événements qui se sont déroulés il y a presque l4 ans, et vous avez eu amplement raison de les raconter et de prendre date pour l’histoire de votre pays.

A. D’ARJUZON
Directeur général de la BIAO

* * *

Je viens de recevoir l’ouvrage que, vous avez écrit sur quelques-unes des heures cruciales du jeune Sénégal.
Permettez-moi de vous dire, Monsieur le Président, que vous apparaissez là, en patriote aussi engagé que désintéressé.
Vous êtes un pur et votre foi dans le Sénégal, vous la faites partager justement grâce à cette pureté, cette sincérité qui transparaît à chaque page de ce petit livre.
Lorsque je dis petit livre, cela n’a rien de péjoratif car c’est un très grand témoignage que vous avez ainsi apporté à la construction démocratique de votre pays.

P. LANVERS





Site réalisé avec SPIP avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie