Accueil > Tous les numéros > Numéro 57-58 > POURQUOI CE LIVRE (LE PARTI DES FRANCOPHONES, 10 DEPUTES EN 1993 )



POURQUOI CE LIVRE (LE PARTI DES FRANCOPHONES, 10 DEPUTES EN 1993 )
impression Imprimer

Ethiopiques numéro 57-58
revue semestrielle de culture négro-africaine
1er et 2e semestres 1993

Un soir tranquillement assis devant la télé, j’écoutais les informations, quand soudain Giscard d’Estaing s’exprimait en ces termes, en parlant des noirs en France

-« invasion - droit du sang - droit du sol »
J’ai alors compris que les Francophones devraient s’unir et créer une force politique pour s’exprimer, se défendre et effacer tout ce qui a été dit ce qui risque encore d’être dit, d’ici les prochaines législatives. Je me suis immédiatement mis à écrire, et pendant 4 jours, en effeuillant un journal que j’avais édité en 1975 : « SOS Antilles Guyane Réunion et TOM » j’ai écrit un livre :

Le Parti des Francophones 10 députés en 1993.

Ce soir là je pensais que les hommes politiques devraient faire attention au poids des mots... Je pensais aux tirailleurs sénégalais qui ont donné leur sang pour la France. Ces survivants de 14-18 et 39-45, ces anciens combattants, aujourd’hui, pauvres, démunis, troupes noires oubliées des Français, exhortées à Brazzaville par le Général de Gaulle :
... « en prévision de l’émancipation des colonies »......
et tout simplement parce qu’en 1944 la France n’avait pas d’armée, ni en 39 d’ailleurs. Ces tirailleurs sénégalais, et mes autres frères de l’outre-mer des Antilles, de la Guyane, de la Réunion de l’ancienne Indochine, et d’ailleurs... chair à canons acceptant aujourd’hui dans la dignité leur misère, arborant avec fierté, sur leurs chemises de coton écru, leurs médailles militaires, symbole de la France victorieuse.
Quand Giscard parle d’invasion, de droit du sang, de droit du sol, pour « gratouiller » sans succès d’ailleurs des misérables voix de l’extrême droite,... comme je l’écris dans mon livre, il oublie que
...« le sang des noirs a abreuvé nos sillons »......
les sillons de la Marne de la Meuse de la Moselle de la Champagne. Dans mon livre je réponds à Giscard... au nom des Tirailleurs sénégalais je dis NON !

CONDENSE DU LIVRE

J’ai eu la possibilité en tant qu’homme de couleur, d’occuper des emplois exceptionnels en France. Après mon bac (époque des 3) et 2 ans de médecine, parlant couramment l’anglais, j’entrais après examens, sur une base de l’OTAN comme météorologiste interprète technique et ce pendant 5 ans.
10 ans comme chef et quart d’un laboratoire de pétroles, (recherches et contrôles) et 4 ans à l’ANPE (agence nationale pour l’emploi). De la fenêtre ouverte sur la vie qu’est l’ANPE, où j’entrais aux ingénieurs et cadres à Paris j’ai été pendant 4 ans l’observateur et le rapporteur. J’ai adressé personnellement au Ministre du Travail de l’époque 20 rapports que vous retrouverez dans ce livre. _ 1 - A travers la France entière, à la suite de conférences dans les casernes, j’ai amené les jeunes diplômés à s’inscrire à l’ANPE. Il y avait en France à l’époque 30 000 chômeurs officiels quand j’ai pris mon poste, et lorsque j’ai donné ma démission 4 ans plus tard, 1.300.000 jeunes diplômés ou pas s’étaient inscrits à l’ANPE.
- Si en 4 ans j’ai réussi à placer des centaines de jeunes diplômés 1er emploi ingénieurs ou cadres (même à l’ORTF d’alors) je n’ai jamais réussi, la mort dans l’âme, à placer un ingénieur ou cadre, homme de couleur, j’en avais 70. Pourquoi ?
Ce livre a été écrit pour poser des questions et trouver les réponses peut-être en l’an 2000
Je cite un exemple Monsieur DIAWARA, docteur en droit, docteur en gestion, trilingue, diplômé en France, marié à une française, 2 enfants, n’a pu trouver qu’un emploi de planton dans une banque, pour nourrir sa famille... Pourquoi ? Je l’ai adressé sans succès sur plusieurs offres de cadres bancaires.
Messieurs du CNPF c’est en respectant les cadres noirs, en leur donnant le salaire de leurs diplômés et ipso facto le logement à leurs ressources que l’espérance naîtra chez les jeunes des ghettos, en les motivant pour cibler leur réussite scolaire, et éviter de grands drames futurs en France. Ne rien faire aujourd’hui c’est se rendre complice des désastres qui nous attendent, ou coupables.
Si le Cadre noir n’a pas sa place en France, où est sa place en Europe. En 1992, 300 diplômés hommes de couleur, ayant doctorats, maîtrises sont veilleurs de nuit à Paris. Pourquoi ?...


Racisme par omission

C’est l’ANP qui en omettant de proposer sur les postes d’ingénieurs et cadres, des hommes de couleur, français, parce que le patronat le déconseille, fait un racisme par omission. Pourquoi ?
3 - Dans ce livre j’explique pourquoi créer le service après vente des diplômes, les diplômés 1er emploi ; inscrits à l’ANPE depuis 6 mois ou 1 an après leur diplôme, seraient en droit d’interroger l’Université.
Une usine qui ne surveillerait pas ses produits sur le marché serait acculée à la faillite. Mai 68 est la sanction du tribunal de commerce pour cette usine qu’est l’université. Hélas il y aura d’autres mai 68.
4 - J’ai reçu plus de 5000 coopérants en 4 ans. Venant de l’outre-mer, altruistes de par leur jeunesse, ils ont vécu au contact des foules, imprégnés de soleil, de grands espaces d’amour du prochain et d’une certaine forme de tourisme (il faut les écouter parler avec enthousiasme)... ces jeunes désirant ardemment repartir dans un cadre civil. Pour être utiles à quelque chose, comme ils disent. Rien n’est fait aujourd’hui pour cela. Pourquoi ?...
300.000 coopérants sont prêts en 1992 à repartir outre mer dans un cadre civil alors que 700 cadres africains, ou hommes de couleur diplômés en France mariés parfois à des françaises, recherchent sans espoir un premier emploi en France. J’ai donc été amené à écrire ce rapport sur la Vraie Coopération franco africaine publié dans ce livre et approuvé par le Président Senghor.
5 - Depuis le début du siècle, et plus particulièrement depuis la dernière guerre mondiale, des hommes de couleur, de nationalité française, se sont installés en France pour travailler : Antillais, Africains, Arabes (usine Renault), Vietnamiens. Ils ont eu des enfants, des petits enfants des arrières petits enfants.
Aujourd’hui cette population en ligne directe représente 15 millions de Français,le quart de la population... Ces Français induisent la vie politique économique et sociale de la France. Ils votent, prennent leur carte orange, paient des loyers, des impôts et consomment..., leurs enfants vont à l’école, au lycée, à l’université et consomment.
6 - Dans ce livre j’explique pourquoi le titre... « le Parti des francophones » 600 millions de personnes sur la terre parlent le français, alors que l’Europe se construit, difficilement, ce qui est bien, car elle sera plus forte, il faut que la francophonie demeure et grandisse. Ainsi dans les années 2000 on pourra voir un certain Monsieur Senghor, maire de Paris, ou un certain Monsieur Barre Président de la République de Madagascar. Il est né à la Réunion.
d’où le titre du livre Le Parti des Francophones »
7 - Ce livre propose la création d’un journal des francophones où chacun pourra s’exprimer dans le respect d’autrui.
Voici les rubriques de ce journal, hebdomadaire de 300 pages environ, chaque pays francophone classé par continent.

- le point (par le directeur)
- la francophonie en marche
(projets réalisations souhaits
démarches conseils contacts) _-le parti des francophones
-réservé aux hommes politiques et à ceux qui désirent le devenir.
- francophones vous avez la parole
- reportages ponctuels de journalistes
- petites annonces, offres et demandes d’emploi dans toute la francophonie, demandes de mutations, échanges, villas, vacances, naissances, mariages, décès
-créations d’emplois
-projets le CNPF
-la vie dans les écoles les lycées
-les universités,les professeurs, étudiants, diplômes
-la faim dans monde
-publication des rapports de la FAO
-chômeurs d’aujourd’hui
-de demain
-agriculture
-élevage
-santé publication des rapports de l’OMS
-ressources minières et forestières, destruction des forêts : Haïti
-pêches et eaux territoriales, gardes côtes.
-l’homme et la vie, la justice, les buildings, la religion, le sport etc...
-environnement, pollution

Journal parsemé de publicités mondiales en tous genres.

8 - Ce livre explique comment résorber les ghettos en France :

-en créant la ville francophone pilote de demain, dans le cadre de nos institutions mais avec des idées nouvelles.
-en mettant le plus rapidement les HLM-Ghettos en accession à la propriété
-enfin développer les richesses outre-mer en créant des emplois pour inciter les jeunes à contribuer au développement de leurs pays. Ce n’est pas en important à la Martinique, à la Guadeloupe, de la banane du Cameroun, des ananas en boîtes, ou du sucre en morceaux que la vie économique de ces DOM se développera.


Lorsque j’ai écrit mon journal « S 0 S Antilles Guyane Réunion et TOM » en 1975 ? Journal étouffé par France Antilles de Hersant, j’avais reçu entre autres une très belle lettre d’un professeur, à la retraite dans le val de Marne, qui avait servi en Guyane et qui m’écrivait ceci :

... « Il faut que vous continuiez cette oeuvre courageuse, de façon à ce que nos populations d’outre-mer se sentent aidées, soutenues, réconfortées et s’élèvent au dessus des basses polémiques qui actuellement nous font tant de mal. Ces populations de pays riches en sol et en sous-sol, comme la Guyane, trop méconnues, doivent être entraînées à faire valoir leurs richesses qui leur apporteraient l’orgueil d’avoir travaillé elles mêmes à les développer »...

Le Tiers-monde après 300 ans de colonisation, sans structures politiques, économiques et sociales, par l’exode des populations a fabriqué notre quart monde Paris Londres Berlin. En incitant par le Bumidom et autres organisations dans les années 60-70 l’entrée en France et l’exploitation d’une main d’oeuvre à bon marché, (usines-bâtiment-auto-routes) le patronat français aujourd’hui renie ces hommes, ces femmes et leurs enfants en s’étonnant de les voir sur le sol de France. Le noir a toujours chanté sa misère, du temps de l’esclavage ; devant son bol de riz, le negro-spiritual était sa complainte, aujourd’hui le rappeur à Paris, à Berlin, à Londres chante encore sa misère... (les paroles sont très belles). Il sait que l’appartement du building délabré est son cercueil. Il a remplacé la cabane des champs de maïs ou de canne à sucre de ses ancêtres.

Le jeune d’outre-mer est enchaîné dans la liberté, il est enchaîné dans un « désoeuvrement qui renforce sa détresse ».

Non seulement nous avons pillé le Tiers-monde, pendant des siècles mais de plus nous avons exporté notre bagne : nouvelle Calédonie (Pichegru, Louise Michel) et en Guyane nos criminels endurcis et leur cortège d’innocents : des prêtres, des médecins, des avocats, des officiers, des professeurs et Seznec.

9-Ce livre fait une comparaison entre l’homme de couleur américain (abolition de l’esclavage par la guerre de sécession (1861-1865) et l’homme de couleur français, abolition de l’esclavage par un homme Victor Schoelcher (1848) la France démocratique et humaine d’alors.
L’homme de couleur américain est aujourd’hui général 5 étoiles, le patron de la CIA est un homme de couleur, les maires des grandes villes américaines sont des hommes de couleur, sans parler des Présidents de cour suprême, des journalistes des grandes chaînes, des chanteurs et acteurs qui nous inondent de leurs productions.

Connaissez vous des hommes de couleur en France ayant titre et rang de cet ordre... L’homme de couleur stagne... il n’est pas promu, il n’est pas connu pour ne pas être reconnu. Aux présidentielles américaines un noir, le Révérend Jackson, s’est présenté, a fait un score honorable et est resté vivant. Combien d’années nous faudra-t-il pour présenter un homme de couleur aux présidentielles de France.

Racisme par omission c’est l’Etat qui, volontairement, en omettant de nommer des hommes de couleur français à des postes de Préfets, de recteurs d’académies, de présidents de cour, d’ambassadeurs en terre africaine ou ailleurs, ou simplement général 2 étoiles, fait du racisme par omission. Tous les hommes de couleur, sortis de Saint-Cyr ayant fait la guerre, n’ont pas dépassé le grade de colonel.
Pourquoi ? ....
Si demain l’Etat donnait l’exemple d’un antiracisme, ce serait la fête dans les ghettos. Les jeunes auraient d’autres discussions que celles qu’ils ont aujourd’hui... un copain tué pour un croissant volé, un autre mort dans un commissariat de police.
10- Ce livre demande de vraies émissions télévisées pour les francophones, à chaque fois qu’on nous parle de francophonie, aux grandes heures d’écoute on nous montre des cabanes de pêcheurs emportés par un cyclone, des gens pauvres fragilisés par la misère et par la faim, et ce dans l’indifférence générale.
N’ayant pas trouvé d’éditeur, ni de circuit de distribution, ni de support médiatique auprès de la presse de la télé ou de la radio, parce que ce livre qui ne se situe dans aucune idéologie existante,... dérange... j’ai auto-édité 12.000 exemplaires.
J’en ai distribué 2000 par voie postale et 160 à la presse, à la télé, les radios sont restées muettes. J’essaie dans un premier temps de vendre ces livres (10.000) ce qui nous permettra d’aller plus loin.

-structurer le parti des francophones en France et dans le monde.
-créer le journal des francophones, avec l’aide de Tous
-créer la ville francophone pilote de demain pour résorber les ghettos et redonner le goût de vivre à ces enfants blancs et noirs, prisonniers des tours et pour la plupart troisième génération d’ascendance ultra-marine.
Amis francophones du monde entier, blancs, noirs ,vietnamiens, créons notre journal, unissons nous en 1992 pour que nos petits enfants, les métis de l’an 2000 puissent réellement vivre dans la liberté, l’égalité, la fraternité.

Albert ALEXANDRE
30, rue de la banque
94 210 LAVARENNE
FRANCE





Site réalisé avec SPIP avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie