Accueil > Tous les numéros > Numéro 83 > CAHIER CRITIQUE POUR IBA NDIAYE



CAHIER CRITIQUE POUR IBA NDIAYE
impression Imprimer

Ethiopiques n°83.
Littérature, philosophie et art
2ème semestre 2009

COORDINATION : ABDOU SYLLA

L’artiste peintre sénégalais, Iba NDiaye, est beaucoup connu dans le monde, notamment en Occident et au Japon, où il a été souvent exposé et où il a souvent séjourné. Tel n’est pas le cas en Afrique et particulièrement dans son propre pays, le Sénégal, où il n’a été exposé que quelques rares fois, de manière très épisodique. Il est heureux que quelques mois avant sa disparition, en octobre 2008, un hommage solennel lui ait été rendu, dans une exposition rétrospective de toute son œuvre, de toute sa carrière, bref de toute sa vie, au Monument du Souvenir africain à Dakar. Il est également heureux que plusieurs chercheurs et enseignants, sénégalais certes, mais aussi étrangers, aient accepté de contribuer à l’hommage que la Direction de la Fondation Léopold Sédar Senghor et l’équipe de rédaction de la revue Ethiopiques lui rendent à l’occasion du premier anniversaire de son décès. Déjà, en Occident, et particulièrement en France, plusieurs ouvrages, travaux et publications lui ont été consacrés, autant donc de contributions qui ont participé à faire connaître et à faire apprécier l’œuvre du maître.
Aussi, avons-nous voulu que, dans ce "Cahier critique", les contributions soient libres. Chaque collègue a choisi de traiter, d’aborder ou d’examiner tel ou tel aspect du travail de l’artiste. La diversité des perspectives et des points de vue peut ainsi se révéler enrichissante et positive. Tout a donc été accepté : analyses, points de vue, témoignages, etc.





Site réalisé avec SPIP avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie