impression Imprimer

Ethiopiques numéro spécial
revue socialiste de culture négro-africaine
70ème anniversaire du Président L. S. Senghor
novembre 1976

Auteur : Habib Thiam

Léopold Sédar Senghor, toujours, a défendu la thèse suivante : « La Culture est au commencement et à la fin du Développement ». Cette idée a fait son chemin et la plupart des intellectuels africains l’admettent maintenant. Aussi ne faut-il pas s’étonner de ce que quelques-uns d’entre eux parmi les plus renommés, des Camerounais des Zaïrois, des Béninois, des Nigérians, des Sénégalais, aient conçu, à l’occasion du 70e anniversaire du Président Senghor, le projet de lui rendre un hommage particulier en organisant un colloque international sur le thème « Culture et Développement ».
Ce colloque, sous l’égide de la Fondation Léopold Sédar Senghor, organisation dont l’objet est d’aider à faire mieux connaître la culture négro-africaine et à la développer, s’est tenu à Dakar du 4 au 8 octobre 1976. Il a réuni des intellectuels venant de tous les horizons, d’Afrique, d’Europe, d’Asie, d’Amérique, mais aussi des littéraires, des philosophes, des scientifiques, des économistes, des politiques. Se sont retrouvés, à Dakar, des Camerounais, des Zaïrois, des Congolais, des Ivoiriens, des Maliens, des Guinéens de Bissau, des Malgaches, des Haïtiens, des Sénégalais, des Nigérians, des Français, des Antillais, des Américains, des Allemands, des Yougoslaves, des Belges, des Portugais, des Iraniens, des Brésiliens...
« ETHIOPIQUES », en publiant dans ce numéro spécial quelques-uns des hommages rendus en cette circonstance à Léopold Sédar Senghor et un certain nombre de communications présentées au colloque entend apporter ainsi une modeste contribution à un événement dont l’immense portée n’échappe à personne
.





Site réalisé avec SPIP avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie