Accueil > Tous les numéros > Numéro 17 > LAMENTATION



impression Imprimer

Ethiopiques n°17
revue socialiste
de culture négro-africaine
janvier 1979

Lamentation [1]

Le feu flamboie
Dansent et chantent les femmes
Des mains dansent
sur les tam-tams.

Dans la case
des femmes pleurent
pleurent
Un vieux raide plus froid
que la pierre
qui dort silencieux.

Dansent les mains
sur les tambours
et autour du feu
trois feux
des femmes sur l’herbe
lovées dans leur pagne
silencieuses écoutent
les lamentations
des tambours.

Le mort était bon
Le mort était courageux
C’était le grand du Village.

Dansent les mains
sur les tambours
les femmes
psalmodient des _ chants

Demain, la Veuve
éplorée
s’étiolera
dans la case

pour pleurer _ des jours.

Le mort était bon et
courageux
C’était le plus grand _ du Village.


Le Mbali [2]

Elles dansent
Elles sont en ronde
Les tam-tams donnent la cadence
mi-aigus
mi-graves.

Les tam-tams donnent la cadence
au rythme des grelots
qui frétillent aux mains
des femmes.

Elles sont en ronde
marquent le pas
se déhanchent
et leur buste
se balance
au rythme

des grelots _ et des tam-tams.

Elles marquent le pas
tournent en rond
au milieu de la ronde
une jeune femme
qui se balance
au rythme

des grelots
et des tam-tams.

Elles dansent le MBALI
à l’ombre de palmiers
recueillis.

Elles chantent
Elles sont en ronde
et en tenue.

Elles boiront bientôt
Ils boiront bientôt.

Bruits de tam-tams
Bruits de grelot
Voix
La ronde continue
à l’ombre des palmiers
recueillis.


[1] Extrait de « La Voix du Plateau », poème batéké inédit.

[2] Boisson en langue batéké




Site réalisé avec SPIP avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie