Accueil > Tous les numéros > Numéro 20 > BAMKO fils du fleuve



BAMKO fils du fleuve
impression Imprimer

Ethiopiques numéro 20
revue socialiste
de culture négro-africaine
Octobre 1979

Auteur : Joseph de Tinguy

A Son Excellence
Léopold Senghor

Bamko
plonge ta tignasse
noir bélier
vers l’Ondulant
Doigt prudent touche la trace
la trace de l’Autre Face
la Face du dieu mouvant

Œil vif
guette l’immobile
bois flottant comme un cercueil
le vieil oncle crocodile
pirate qui dort d’un œil
l’absolument immobile

Rouge
parmi les lueurs
légères sur l’eau tranquille
capte le clin d’œil rieur
que t’envoie
la Haute Fleur
la lunaire bonne fille

Ouvre
douces
les deux paumes
les paumes creusées de traces
tes fluides calebasses
où l’on sent l’odeur du fauve
quand le fauve part en chasse

Ose
bois la mordorée
la noire laiteuse verte
la liqueur d’herbes sacrées
philtre
pour les nuits désertes
et les noires découvertes

Bois
fils du vent fils du feu
danse
crie :
les jeunes femmes
dansent
crient
comme des flammes
vois :
des cendres
surgit l’âme
de l’Ancêtre au Masque Bleu


Entends !
Clame le sorcier
quand le chef lève sa lance

quand
bondissent les guerriers
pour le tam-tam et la transe
dans l’éclair des boucliers
quand l’air se plombe d’orage
et brûle d’un goût de sang
quand palabrent
les Trois Sages
les Sages du Jugement
pour d’infaillibles présages

Toi Bamko
fils de la Trace
fils de l’Esprit ondulant plonge
au creux du fleuve lent
tes deux paumes
ta tignasse
ramène
en tes calebasses

Œil ébloui l’Autre Face
la Face du dieu mouvant





Site réalisé avec SPIP avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie